Actus


Daoulas, Dirinon, La Forest-Landerneau, Hanvec, L'Hôpital-Camfrout, Irvillac, Landerneau, Lanneuffret, Logonna-Daoulas, Loperhet, La Martyre, Pencran, Ploudiry, Plouédern, La Roche-Maurice, Saint-Divy, Saint-Eloy, Saint-Thonan, Saint-Urbain, Tréflévénez, Le Tréhou, Trémaouézan.
Version imprimable de cet article  

Les Dossiers en ligne

Dès début mars, retrouvez les dossiers en ligne.
Afin de rendre accessible à tous divers documents de l’association, nous avons décidé de les mettre en ligne.
La forme d’un livre numérique a une souplesse qui va nous permettre d’actualiser et de compléter les données.
Le but est bien sûr le partage des résultats de nos recherches, en complément des autres mises en ligne sur ce thème.
N’hésitez-pas à nous transmettre toute information relative à ces dossiers.
La première thématique en ligne sera « Le carré militaire du cimetière de Landerneau ». D’autres thématiques, comme la caserne, le monument aux morts de Landerneau, les jardins potagers militaires... suivront.

⠂ Les Poilus du pays de Landerneau-Daoulas tombés à Verdun en 1916
⠂ Quelques figures de Landerneau
⠂ Les Poilus du pays de Landerneau-Daoulas décédés à Maissin le 22 août 1914
⠂ Les délibérations du Conseil Municipal de Landerneau de 1900 à 1920
⠂ L’affaire Cadiou ou le crime de la Grand’Palud
⠂ Le carré militaire du cimetière de Landerneau

17 juin 2016
Les Poilus du pays de Landerneau-Daoulas tombés à Verdun en 1916

Le 29 mai 2016 a eu lieu la commémoration du centenaire de la Bataille de Verdun. Cette bataille, la plus longue de la guerre 1914-1918, a duré 10 mois, de février à décembre 1916.
La Bataille de Verdun reste particulièrement dans les esprits et symbolise toute la « Grande Guerre ». Boucherie, enfer…, ce sont les mots qui qualifient l’atrocité des combats.
143 000 soldats allemands, 163 000 soldats français sont tombés à Verdun.

Parmi eux, 89 Poilus du Pays de Landerneau-Daoulas.
Qui étaient ces hommes ? Nous avons voulu leur rendre hommage à travers un travail de mémoire.

Le 17 juin, à l’occasion de la sortie de notre nouveau Cahier de Dourdon, nous avons mis en ligne le dossier concernant ces poilus.



retour en haut de la page

mars 2015
Quelques figures de Landerneau

A l’origine de ces pages, le « Dictionnaire biographique illustré du Finistère » édité par E. Flammarion en 1911. Nous y avons trouvé (il y a de cela plusieurs années) des notices et portraits de Landernéens. Il nous a semblé intéressant de vous en donner l’accès et de les compléter par d’autres notices - identifiées ou non - ou portraits que nous avons pu faire au fil du temps. Nous y avons également ajouté quand cela nous était possible des éléments d’état-civil qui permettent de les identifier plus sûrement ou de corriger des mentions trouvées dans les notices.

Plus qu’un autre « Dossier en ligne », celui-ci pourra être actualisé au fur et à mesure de nos recherches.
Les « figures » des 22 communes y trouveront également leur place.



retour en haut de la page

juillet 2014
Les Poilus du pays de Landerneau-Daoulas décédés à Maissin le 22 août 1914

Les soldats « Morts pour la France ».
Situé à la pointe du Finistère, le Pays de Landerneau-Daoulas est une communauté de 22 communes qui compte aujourd’hui près de 50000 habitants sur un territoire de plus de 370 km2. En 1911 elle ne comptait que 31000 individus.
Combien sont partis ce début août 1914 et les mois qui ont suivi ? Ils n’ont pas été dénombrés.
La Bataille des Frontières dans laquelle le 19e Régiment d’Infanterie, basé à Brest et Landerneau, est engagé, est tout particulièrement meurtrière ce 22 août 1914 : près de 1300 soldats Finistériens, recensés à ce jour, sont « morts pour la France » ce jour-là dont 590 à Maissin.
De nos 22 communes ils sont 15. Ils s’appellent :
Jean-Marie Couach, Adrien de L’estang du Rusquec, Gabriel Guermeur, Jean Marie Guillerm, Léon Jégou, Yves Languenou, Jean Lann, Hervé Le Borgne, Jean-Marie Le Goff, Jean Le Morellec, François Marie Le Roux, Étienne Mocaër, Jean Marie Pape, Jean Marie Péron, François Saliou.
Ils avaient de 20 à 35 ans. 12 d’entre eux ont moins de 25 ans, l’un a 33 ans et un autre 35 !
Yves Languenou est inhumé à Maissin, au cimetière « Pierre Massé », François Saliou repose au cimetière d’Anloy.
Faute de photographies, nous avons voulu faire leurs « portraits ».



retour en haut de la page

mai 2014
Les délibérations du Conseil Municipal de Landerneau de 1900 à 1920

Ce dossier comporte les transcriptions des délibérations du Conseil Municipal de Landerneau pour la période de 1900 à 1920, qui ont pour sujet soit la caserne, soit la Grande Guerre.
Par les demandes successives de la municipalité au Ministère de la Guerre, on voit l’importance économique d’une garnison dans la ville.

Andrée Le Gall-Sanquer

retour en haut de la page

avril 2014
L’affaire Cadiou ou le crime de la Grand’Palud

Le dossier du Crime de la Grande Palud (janvier 1914) que nous vous proposons est une transcription des écrits de Jules Tallandier, de 1931, enregistrés dans la base de données Gallica (Bibliothèque Nationale de France).
Il s’agit d’un résumé de cette affaire qui a fait couler beaucoup d’encre et n’a jamais été résolue.
Le principal suspect de l’époque est l’ingénieur Pierre, qui a fait quatre années de guerre et a été acquitté lors du procès qui s’est tenu en 1919.
Ce dossier est accompagné d’un certain nombre de documents : des cartes postales anciennes, un témoignage et des références à des articles de journaux.

Andrée Le Gall-Sanquer

retour en haut de la page

mars 2014
Le carré militaire du cimetière de Landerneau

Ce premier « Dossier en ligne » de Dourdon est le fruit de recherches entreprises depuis plusieurs années autour des guerres (déportation, grande guerre...) par les membres de l’association Dourdon.

Après un travail sur la Déportation, suivi de recherches en archives, l’association Dourdon a monté en 2009 une exposition intitulée « Histoire - Petite Histoire des Poilus du Pays de Landerneau-Daoulas ». Ces premiers pas dans l’étude des conflits dans lesquels les Bretons ont été impliqués ont aiguisé notre sensibilité, au point d’être interpellés par l’inégalité des informations portées sur les croix des tombes du « carré militaire » dans le cimetière de Landerneau. Nous avons alors commencé à nous y intéresser...

Les textes sont de Andrée Le Gall-Sanquer.
La conception et la mise en œuvre du livre sont de Bernard Kerneis.

retour en haut de la page


||| DOURDON - 7 rue Alain Daniel - 29800 LANDERNEAU ||| contact@dourdon.org ||| espace privé ||| plan du site ||| mentions légales ||| accès membres |||